Changer sa chaudière à gaz

Que votre chaudière tombe en panne ou qu’elle ait tout simplement besoin d’être remplacée, vous aurez toujours besoin de changer votre appareil un jour. Sachez en effet que la durée de viabilité d’une chaudière peut aller jusqu’à 15 ans. Si elle n’a pas encore atteint cet âge-là alors qu’elle présente des défaillances, il vaut mieux la réparer. Mais si vous décidez de changer votre chaudière, il vaut mieux le faire dans les règles de l’art c’est-à-dire en bien choisissant le modèle tout en gérant votre budget.

Quels avantages pour changer sa chaudière à gaz ?
Nombreux sont les avantages que vous pourrez avoir si vous changez votre chaudière à gaz. C’est pour cette raison d’ailleurs que lorsque vous sentez qu’il faut la changer, il faut le faire. En changeant votre chaudière, il est sûr que vous allez faire des économies d’énergie surtout si vous le remplacez avec le modèle actuel. Vous allez sûrement aussi bénéficier d’un rendement plus élevé. De plus, si la chaudière présente une défaillance et que vous ne faites rien pour la réparer ou la changer, elle va sûrement vous faire dépenser beaucoup trop que ce soit en termes d’argent ou d’énergie.

Comment choisir votre nouvelle chaudière ?
En premier lieu, il faut vous orienter sur l’emplacement. Mais vous pouvez aussi ne pas changer l’emplacement. Si vous aviez par exemple une chaudière murale avant, vous pourrez toujours garder cet emplacement pour la nouvelle chaudière. Si en revanche, vous voulez gagner plus de place, vous pourrez changer l’emplacement de votre chaudière.
Ensuite, vous avez le choix entre 2 types de chaudière à gaz entre autres la chaudière à condensation et la chaudière basse température. Actuellement sur le marché, il faut savoir que la chaudière à condensation est la plus performante. Ce type de chaudière fonctionne en fait en utilisant la chaleur des fumées pour chauffer l’eau de chauffage. La chaudière à condensation a l’avantage de faire une économie d’énergie d’environ 15 à 20%. Le petit inconvénient c’est bien sûr au niveau du coût qui va de 2300 à 4000 euros. En utilisant ce type de chaudière, vous avez tout de même le droit à un crédit d’impôt. La chaudière basse température, en revanche entraîne de grosses dépenses d’énergie, ce qui peut ne pas être intéressant en termes de facture. Elle peut être utilisée si vous habitez en appartement. Son coût est entre 1500 et 2200 euros et c’est ce qui fait son avantage.